Voiture

Crit’air, quand la vignette devient plus fumeuse que le nuage de pollution

Note : 
Average: 5 (1 vote)

Nouveau : version pdf du billet ! :-)

Introduction

En tant que possesseur d’un véhicule, et surtout habitant à Grenoble, la vignette Crit’air commence à devenir plus ou moins une obligation si on veut pouvoir rouler sans souci. Mais à regarder de plus près ce petit macaron à 4,18 €, on commence à voir un petit nuage grisâtre ressemblant à peu de chose près au nuage jaunâtre de pollution qu’elle est censée combattre.

Pour rappel, cette vignette catégorise les véhicules motorisés (voiture, moto, camion, OVNI) selon leur niveau de pollution. Ainsi, lors d’un pic de pollution certaines catégories sont interdites à la circulation car considérés comme trop polluantes. À première vue, on pourrait dire que le système est pas mal : si on a une voiture qui pollue beaucoup on ne peut plus rouler et plus le pic de pollution s’éternise, plus le nombre de catégorie est interdit de circulation. Cependant, la réalité est bien moins idéaliste et rose que cela.

Tout d’abord, on va mettre une petite chose au clair : TOUS les véhicules polluent, que ce soit lors de leur fabrication, pendant leur utilisation ou pendant leur fin de vie dans une casse, tous, même les véhicules électriques, ils polluent juste ailleurs et du coup on le voit moins c’est tout.
La seule solution si vous ne voulez pas polluer c’est de marcher ou prendre un vélo. :-)

Lire la suite…

Catégorie: 
S'abonner à Voiture