Liberté

Suis-je Charlie ?

Note : 
Pas encore de vote

Je suis Charlie

Nouveau : version pdf du billet ! :-)

Nous sommes Charlie !

Depuis le 7 janvier 2015, nous voyons tous les citoyens du monde, tous les sites Internet, tous les Youtubeurs, tous les blogueurs, tous les politiciens, toutes les entreprises se revendiquant être Charlie. La question que je me pose est la suivante : cette phrase a-t-elle vraiment du sens pour tout le monde ? Tout le monde est-il vraiment Charlie ? Tout le monde était-il vraiment Charlie avant ? Et dans un an, tout le monde le sera-t-il vraiment encore ?

J’ai moi-même affiché l’image « Je suis Charlie » sur mes différents sites Internet. Pourquoi ? Je reviendrai là-dessus à la fin de ce billet.

L’attentat dramatique du journal libre et satirique Charlie Hebdo et du lâche assassinat de caricaturistes célèbres, d’agents de police, de journalistes et de salariés du journal est une attaque directe de la liberté de la presse et de la liberté d’expression dans notre pays.

Tout d’abord, j’aimerais soulever un point que je trouve insupportable dans ce que j’ai entendu dans les médias ces derniers jours (ou plutôt pas assez, voire pas entendu du tout) : c’est les noms des douze personnes assassinées. Ça n’est pas parce que cinq d’entre elles sont particulièrement connues que les sept autres doivent être oubliées. Voilà donc la liste complète des victimes :

  • Frédéric Boisseau, agent d’entretien ;
  • Franck Brinsolaro, brigadier au service de la protection ;
  • Jean Cabut, dit Cabu, dessinateur ;
  • Elsa Cayat, psychanalyste et chroniqueuse ;
  • Stéphane Charbonnier, dit Charb, dessinateur ;
  • Philippe Honoré, dit Honoré, dessinateur ;
  • Bernard Maris, économiste et chroniqueur ;
  • Ahmed Merabet, agent de police ;
  • Mustapha Ourrad, correcteur ;
  • Michel Renaud, ancien directeur de cabinet du maire de Clermont ;
  • Bernard Verlhac, dit Tignous, dessinateur ;
  • Georges Wolinski, dessinateur.

Lire la suite…

Catégorie: 

Appel pour l’interopérabilité dans l’Éducation nationale

Note : 
Pas encore de vote

Petit billet très court pour diffuser cet appel à signatures lancé par l’April afin de demander à l’Éducation nationale d’utiliser des formats de fichiers ouverts pour l’ensemble des documents numériques échangés.

Toutes les informations sont disponibles via ce lien : http://formatsouverts.education.

Ne laissons pas Microsoft enfermer nos enfants et les rendre dépendants en les obligeant à utiliser des formats de fichiers privateurs !
Faites le bon choix pour l’éducation de la nouvelle génération de citoyens français. ;-)
Catégorie: 
S'abonner à Liberté